Monday, August 10, 2009

( .__.)

Selon le DSM-IV, il faut au moins 5 des 9 critères présents pendant un laps de temps significatif :

1. Efforts effrénés pour éviter un abandon réel ou imaginé.
2. Mode de relations interpersonnelles instables et intenses caractérisées par l'alternance entre les positions extrêmes d'idéalisation excessive et de dévalorisation.
3. Perturbation de l'identité : instabilité marquée et persistante de l'image ou de la notion de soi.
4. Impulsivité dans au moins deux domaines potentiellement dommageables pour le sujet (par ex., dépenses excessives, sexualité, toxicomanie, conduite automobile dangereuse, crises de boulimie ou d'anorexie)
5. Répétition de comportements, de gestes ou de menaces suicidaires, ou d'automutilations.
6. Instabilité affective due à une réactivité marquée de l'humeur (par exemple, dysphorie épisodique intense, irritabilité ou anxiété durant habituellement quelques heures et rarement plus de quelques jours)
7. Sentiments chroniques de vide.
8. Colères intenses (rage) et inappropriées ou difficulté à contrôler sa colère (par ex., fréquentes manifestations de mauvaise humeur, colère constante ou bagarres répétées, colère subite et exagérée)
9. Survenue transitoire dans des situations de stress d'une idéation persécutoire ou de symptômes dissociatifs sévères.



J'en ai 6 sur 9 ( .__.)
J'avais toujours un doute, mais bon... Enfin... comme ils disent :
« Avoir une personnalité borderline n'est pas un drame en soi... car après avoir acquis une bonne conscience de ses vulnérabilités, les traits de personnalité d'hier générateurs de difficultés (trouble relationnel, chaos intense, sentiment de vide, rage, etc.) deviennent des générateurs de potentialités (intelligence émotionnelle, hypersensibilité, passion, authenticité, spontanéité, compassion, etc.). »
— Dr Évens Villeneuve, Professeur agrégé Université Laval, Président du comité de l'admission au Programme de doctorat en médecine, Directeur adjoint du département universitaire de psychiatrie, Chef du Programme de traitement des Troubles sévères de personnalité, Institut universitaire en santé mentale Robert-Giffard
Déjà que j'en ai conscience, c'est un pas vers le mieux... À condition que j'arrête de m'appitoyer sur mon moi-même _|¯¯|o

3 comment(s):

Gen August 10, 2009 at 7:40 PM  

Ma soeur a aussi plusieurs des caractéristiques d'une personnalité borderline.. et bon, c'est sûr que je la connais plus que toi (j'espère ben XD) mais dans son cas ça se remarque pas mal plus que chez toi, il me semble... surtout en ce qui a trait aux relations très instables et à l'impulsivité en général.

Mais ouin, le dernier paragraphe me plaît, ça remet bien les choses en perspective. C'est vrai que c'est plus facile de travailler sur soi-même quand on présente des caractéristique du borderline que disons, de la bipolarité ou d'un truc plus intense comme une personnalité antisociale par exemple.

La base c'est de savoir reconnaître les trucs qui clochent, et c'est très possible de les améliorer avec un peu d'efforts. =)

(wow, je me sentais psychologue tout d'un coup pour avoir sorti ce paragraphe)

Tomoyo-Chan August 10, 2009 at 9:57 PM  

Mais moi jtaime comme sa Trucy. =^^=

Trucydae August 10, 2009 at 11:43 PM  

Gen : Ouais, ben en même temps, je travaille là-dessus beaucoup... J,essaie d'avoir l'air moins pire, surtout côté impulsivité... D'un sens ça m'aide de pas trop avoir d'argent parce que ouf XD;;;
Mais sinon, genre surtout dernièrement, j'ai l'impression de presque faire des crises de boulimie @_@ sans le vomi après XD;
Sinon, relation instable, c'est que j'peux tellement tout péter dans l'temps de l'dire pis pas me rendre compte de ce que j'ai fait de mal... J'me dis que c'est peut-être pas tout le temps tant de ma faute, mais bon... les relations interpersonnelles, ça se fait à deux, hein...
Tomoyo : en même temps, tu viens à peine de me connaître x)
Mais merci quand même =3

How many New Vogue Children in becoming came ?

  © Blogger templates Newspaper III by Ourblogtemplates.com 2008

Back to TOP